Green taxi driver

Après Jaurès, Blum et Guy Môquet, la victoire de Nicolas Sarkozy est aussi celle du penseur communiste italien Gramsci en paraphrasant ce dernier : «Je ne mène pas un combat politique, mais un combat idéologique ». En fait, le pouvoir se gagne par les idées et Sarkozy a engagé un combat pour la maîtrise du débat d’idées en s’adressant à la «majorité silencieuse» ou «ceux qui se lèvent tôt». 

De même, dans les années 1980, Ronald Reagan et la droite américaine avaient conquis le pouvoir en s’appuyant sur un personnage devenu fameux, le «mâle blanc en colère» (angry white male). Un phénomène analogue s’est produit en France avec une vision qui oppose les travailleurs honnêtes aux délinquants, aux assistés et aux immigrés clandestins. C’est la première fois qu’un homme de droite en France assume cette bataille-là.

Notre sarkoprésident n’a pas fini de courir. Et je jogge dans le bois de Boulogne, sur les marches de l’Elysée et je jogge au fort de Brégançon. Toulouse, Berlin partout, il est passé par ici il repassera par là.

Au retour de la résidence varoise, une rumeur l’avait annoncé à la soirée-anniversaire des 60 ans du festival. Mais il s’est finalement fait représenter par Christine Albanel. Elle a lu au président du Festival, Gilles Jacob, une lettre qui lui était adressée où il évoque entre autres : “Une famille  qui fait de chacun d’entre nous sur la planète l’intime d’un paysan chinois contraint de quitter son village, d’un enfant qui fait les 400 coups, d’un photographe de mode anglais, d’un taxi new yorkais ou d’un soldat indigène“.

 Visiblement la référence est donnée à Truffaut, Antonioni, Scorcese et Bouchareb. La référence à Taxi driver est troublante pour le néolibéral Sarkozy quand on se souvient que le 30 mars 1981, le président Ronald Reagan était tombé sous les balles d’un certain John Hinkley. Celui-ci avait affirmé que son geste de pure folie a été inspiré par la scène de la tentative d’assassinat du sénateur Palantine dans Taxi Driver et surtout par obsession pour Jodie Foster.

Taxi Driver avait remporté un grand succès critique à travers le monde, dont le point culminant sera la Palme d’Or au festival de Cannes 1976 dont le jury était présidé cette année-là par Tennessee Williams. Taxi Driver est le portrait définitif au cinéma de la solitude et de l’aliénation et de leur traduction en violence. Robert De Niro, dans le rôle de Travis Bickle, l’ex-Marine devenu un chauffeur de taxi torturé, marqua l’histoire du cinéma grâce à une interprétation impressionnante.  Ses rencontres nocturnes et la violence quotidienne dont il est témoin lui font peu à peu perdre la tête. En délivrant une prostituée mineure de ses souteneurs, Travis Bickle s’est assigné comme tâche de redresser une humanité qu’il voit comme salie.

De nos jours, il n’y a pas que l’humanité qui soit salie, il y a aussi notre planète. Pour contrer l’effet de serre, les taxis jaunes de New-York, chers à Scorcese, prennent le virage vert.

 Le maire, Michael Bloomberg, a annoncé que les taxis devront se conformer à de nouvelles normes d’émissions de gaz à effet de serre. Cette mesure s’inscrit dans le virage vert qu’a pris depuis quelques semaines Bloomberg, qui vise à réduire les émissions de gaz carbonique de 30 % d’ici 2030. Les célèbres taxis jaunes, au nombre de 13 000, devront donc se tourner vers les véhicules hybrides. Actuellement, seulement 375 taxis sont équipés de moteurs hybrides, un nombre qui devrait passer à 1000 à l’automne 2008. À compter de l’an prochain, tous les nouveaux taxis devront fonctionner à la fois à l’électricité et à l’essence. Comme la durée de vie moyenne d’un taxi new-yorkais se situe entre trois et cinq ans, la flotte entière pourrait être hybride vers 2012. Les autorités municipales évaluent à 10 000 $US les économies de carburant annuelles pour les chauffeurs, qui utilisent actuellement des véhicules de modèle Crown Victoria., très énergivores.

 Je ne sais pas si Juppé apprécie De Niro, mais le nouveau ministre d’Etat délégué à la couleur verte va pouvoir s’en inspirer.

Publicités
Published in: on 23 mai 2007 at 12:51  Comments (2)  

The URI to TrackBack this entry is: https://zirikolatz.wordpress.com/2007/05/23/green-taxi-driver/trackback/

RSS feed for comments on this post.

2 commentairesLaisser un commentaire

  1. Je te conseille la lecture de Courrier International cette semaine sur les éco-carburants… Où l’on montre que le remède est aussi mauvais que le mal !

  2. My goodness did you have a late night on friday? You look terribly stoned. Haha Click https://twitter.com/moooker1


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :