Une statue sur le Larzac

L’architecte Oscar Niemeyer, bien connu pour avoir dessiné Brasilia, la capitale futuriste du Brésil, envisage d’ériger une statue monumentale de 100 mètres évoquant le héros sud-américain Simon Bolivar pointée en direction des Etats-Unis. Cette statue doit surplomber Caracas en honneur de l’idole d’Hugo Chavez. Chavez, qui a changé le nom du pays en République bolivarienne du Venezuela et qui cite le Libertador dans presque tous ses discours, a indiqué que le projet placé sur la montagne d’Avila tendrait à rappeler le contexte crée par la statue du Christ de Corcovado face à la baie de Rio de Janeiro.

Lors d’une visite de Chavez au Brésil, Niemeyer a, à 99 ans, offert ses services pour construire la statue qui serait plus grande que la statue de la Liberté à New York. Bolivar est habituellement dépeint brandissant une épée sur un cheval, mais Niemeyer a indiqué qu’il ne montrera pas sa statue à personne avant que Chavez ne la voit.

Décidément, la figure de Bolivar n’ a pas fini de gagner du terrain en Amérique du Sud notamment avec l’alternative bolivarienne pour les Amériques (ALBA), organisation politique, sociale et économique pour promouvoir la coopération dans la région. Cette initiative lancée par Chavez semble recevoir le soutien du bolivien Evo Morales,   ainsi que de Fidel Castro. Le 16 janvier 2007, Ortega et Correa, les nouveaux dirigeants du Nicaragua et d’Equateur annoncent de concert leur intention de participer à l »alternative bolivarienne pour les Amériques ».

En France, il y a un à qui ses nombreux adversaires ne vont pas tarder à lui reprocher ses fréquentations d’Amérique du Sud comme Morales ou Chavez, c’est José Bové.

Les Verts attendaient Nicolas Hulot sur leur droite, Marie-George Buffet le croyait sorti par la grande porte des collectifs unitaires. José Bové est revenu grâce à internet et un appel en sa faveur ayant recueilli plus de 30 000 signatures en trois semaines. Ce succès l’a convaincu de revenir dans la course à la présidentielle. Le 1er Février 2007, José Bové se déclare candidat à la présidence de la république à la bourse du travail de Saint-Denis (93) avec comme slogan de campagne : »Un autre monde est en marche ». L’objectif de José Bové est d’incarner une vraie alternative de Gauche et de couvrir l’arc-en-ciel qui va du rouge au vert avec un programme, qui entend répondre à la fois à l’urgence sociale, au « vivre ensemble », à l’expression citoyenne des exclus du système, à l’écologie et à l’antilibéralisme.

Histoire de pimenter l’aventure, l’ancien syndicaliste paysan risque toutefois de devoir piloter sa campagne depuis une cellule de prison car il est sous la menace d’une nouvelle incarcération pour un fauchage de champ de maïs transgénique en 2004.

Niemeyer envisage-t’il une statue de Bové avec sa pipe sur le Larzac ? Je suis pas sûr que Ségo et Sarko en soient enchantés.

Publicités
Published in: on 1 février 2007 at 6:14  Comments (1)  

The URI to TrackBack this entry is: https://zirikolatz.wordpress.com/2007/02/01/une-statue-sur-le-larzac/trackback/

RSS feed for comments on this post.

One CommentLaisser un commentaire

  1. On doit aussi à Oscar le « volcan », ce « geste architectural », d’autre dirait « cette verrue », qui tient lieu de Maison de la Culture au Havre… Construit naturellement au cours de la longue glaciation communiste de la ville.
    On aime ou on n’aime pas…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :