Bonne nuit les petits

Ça y est l’hiver est là. Les tempêtes hivernales et la neige devraient être au rendez-vous. Certains animaux vont rentrer en hibernation, un état d’hypothermie régulée qui leur permettra de conserver leurs énergies durant l’hiver en utilisant les réserves de graisse stockées pendant les mois actifs. Quand on pense hibernation, on pense en premier à l’ours.

Malheureusement, actuellement les ours bruns du zoo de Moscou n’arrivent pas à entrer en hibernation, en raison d’un temps exceptionnellement clément. Comme pour les hommes, les caprices de la nature ont de quoi étonner les animaux. Les ours bruns dont la période d’hibernation commence normalement en novembre n’arrivent toujours pas à s’endormir.

Dans un autre coin de la planète, le réchauffement climatique met en danger la population des ours blancs canadiens de la baie d’Hudson. La banquise se forme avec du retard. Les ours ne peuvent donc chasser le phoque. Ce réchauffement pourrait donc rapidement mener à l’extinction de l’espèce.  L’ours est depuis longtemps le symbole de la relation de l’homme avec la nature et la faune sauvage. Plus l’homme avance, plus l’ours recule.

Pourtant dans notre enfance nous ne pouvions nous passer de notre nounours ou « Teddy bear » chez les américains. L’histoire de « Teddy bear » était déjà la démonstration du rapport de l’homme à l’animal. On raconte qu’en 1902 le président Théodore Roosevelt (Teddy pour les intimes) participait à une chasse à l’ours dans le Mississipi. Devant son manque d’adresse cynégétique, il lui a été proposé de tirer sur un ourson encordé à un arbre. Teddy refusa et la légende relayée par le Washington Post décolla.

De nos jours aussi les chasses truquées existent. La dernière histoire qui ait fait jaser se passe en Russie cet automne avec le roi d’Espagne Juan Carlos qui a tué un ours apprivoisé préalablement nourri et saoulé avec une mixture de vodka et de miel. L’animal ivre a été une cible facile et Juan Carlos de Borbon y Borbon a abattu le débonnaire Mitrofan au premier coup de feu.

 En Roumanie, des sociétés de chasse offrent la possibilité d’abattre un ours pour un peu plus d’un millier d’euros au cours de « safaris » qui font l’objet de controverses chez les militants de la cause animale. De même, dans les Pyrénées françaises, l’exécution de l’ourse Cannelle par un chasseur, en 2004, a provoqué une levée de protestations et d’indignations. Dans le département voisin, l’ourse Palouma, réintroduite en 2006, a été retrouvée morte suite à un accident.

 Nous ne pouvons dans ce contexte qu’être enchantés d’apprendre qu’une ourse (non identifiée) accompagnée d’un ourson de l’année ont été observés dans la vallée espagnole de Montgari le 20 septembre au  matin.

Bravo à la maman qui devra apprendre à son petit de ne pas boire du Bourbon et d’éviter de croiser des personnalités royales.

Publicités
Published in: on 8 décembre 2006 at 11:24  Laisser un commentaire  

The URI to TrackBack this entry is: https://zirikolatz.wordpress.com/2006/12/08/bonne-nuit-les-petits/trackback/

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :