Les premiers qui disent la vérité

La présidente du jury Femina a annoncé lundi 30 octobre l’exclusion de la romancière Madeleine Chapsal pour des propos jugés « diffamatoires ». Cette décision a entraîné le retrait par solidarité de Régine Deforges. Madeleine Chapsal a été exclue à l’unanimité pour ses propos tenus dans son livre « Journal d’hier et d’aujourd’hui ». Elle y critique notamment les délibérations au sein du jury Femina. La plupart des membres du jury lui ont donné le choix entre la démission et l’exclusion. Madeleine Chapsal, n’ayant pas souhaité démissionner, a été exclue.
Le hollandais Jan Pronk, représentant spécial du secrétaire général de l’ONU au Soudan depuis 2004, alimente, en anglais, un blog personnel depuis novembre 2005. Il n’y mâche pas ses mots et commente notamment dans un de ses derniers billets les activités militaires de l’armée soudanaise. Les autorités militaires locales n’apprécient guère les commentaires du diplomate néerlandais. Le gouvernement soudanais avait demandé le départ de Jan Pronk dans les 72 h. Le Secrétaire général de l’ONU Kofi Annan a confirmé que son Représentant spécial pour le Soudan partirait à la fin de l’année, c’est-à-dire jusqu’à l’expiration de son contrat, et qu’il continuerait de bénéficier de sa « pleine confiance ».

Il n’est pas dans mon intention de comparer ces deux situations. La dispute des dames du Femina prête à sourire tant elle se passe dans le saint du saint de la bobosphère germanopratine. Comment la vieille dame rousse a craché dans la soupe? Elle a osé dire (en fait écrire) ce que tout le monde sait. Les grandes maisons d’édition comme Gallimard font la pluie et le beau temps dans les prix littéraires. Attendons avec « bienveillance » les résultats prochains du Goncourt!
Pour le diplomate onusien au Soudan, c’est bien sûr, plus dramatique car il s’agit de la situation quasi-génocidaire au Darfour. Lui aussi dit dans son blog ce que nous devrions tous savoir. Bien évidemment, il est sorti du droit de réserve que l’on connaît habituellement chez les diplomates. En général, cette profession livre ses secrets d’Etat dans leur mémoires bien après les événements. Monsieur Pronk est un humaniste, voilà sa faute.
Madame Chapsal va se retirer comme d’autres dans l’ile de Ré, Jan Pronk saura rebondir dans un autre coin de la planète ou sur la terre batave mais que deviendrons les enfants du Darfour ?

Publicités
Published in: on 2 novembre 2006 at 5:54  Laisser un commentaire  

The URI to TrackBack this entry is: https://zirikolatz.wordpress.com/2006/11/02/16/trackback/

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :