Merci quand même, Pierre

Il y a un blog qui fait parler de lui depuis quelques semaines. Quelle cacophonie !
D’outre-tombe, Pierre Bourdieu allume Ségolène Royal. Dans une vidéo de 1999 exhumée sur le Net, il la juge « de droite ». En fait, il s’agit d’un entretien posthume du sociologue Bourdieu, décédé en 2002 , avec Pierre Carles. Présentée et diffusée sur la chaîne alternative Zalea Tv comme  une séquence « inédite de douze minutes tournée en 1999». La phrase hors-contexte est: «Pour moi, instantanément, on sait qu’elle n’est pas de gauche». Depuis, les blogs , les mails et le Web apportent à ces propos une image et un retentissement extraordinaires.

D’où qu’il vienne (par quel canal?), je trouve ce message post-mortem fort savoureux.
Ce cher Pierrot sociologue béarnais formé en Kabylie glisse entre 2 phrases une réalité que nous sommes un certain nombre à deviner. La difficulté avec Maman Ségolène c’est qu’elle fait exploser le système.
Oui j’aurais envie de dire: elle est populiste, elle est pétaino-blairiste mais je crois que plus elle sera critiquée plus elle se posera en martyre et elle en tirera bénéfice.C’est aux 2 autres Fabius et DSK à montrer qu’ils sont réellement à gauche même sans l’avis de Bourdieu.

Certains sur des blogs trouvent que le message est d’un faible contenu politique. Sur ce coup là peut être ?Rappelons-nous que cet homme a aussi tenu le 12 décembre 1995 à la Gare de Lyon à Paris un discours devant les cheminots grévistes qui était loin d’avoir un faible contenu.
On est à la veille d’entendre “la femme de Hollande” tenir un discours parlant de ” soutien à tous ceux qui luttent (…) contre la destruction d’une civilisation, associée à l’existence du service public, celle de l’égalité républicaine des droits, droits à l’éducation, à la sainte, à la culture, à la recherche, à l’art, et, par-dessus tout, au travail.”

Merci Pierre et tant pis pour elle.

Publicités
Published in: on 29 octobre 2006 at 5:27  Comments (1)  

The URI to TrackBack this entry is: https://zirikolatz.wordpress.com/2006/10/29/merci-quand-meme-pierre/trackback/

RSS feed for comments on this post.

One CommentLaisser un commentaire

  1. Autant j’aime bien le Bourdieu “théoricien” qui s’attaque à la fois aux illusions personnalistes et aux illusions collectivistes, autant j’aime moins le Bourdieu “missionnaire politique” qui (alors que tout dans sa sociologie le permettait) n’a jamais voulu s’attaquer au rêve gauchiste d’une société sans classe.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :