Fin de parcours pour Augusto

Officiellement, on nous dit que l’ancien dictateur chilien est en « état de démence sénile ». Mais, Augusto Pinochet, né à Valparaiso dans une famille modeste, est toujours justiciable. Ces jours ci, le juge Alejandro Solis l’a interrogé à son domicile de Santiago pour sa responsabilité dans les actes de torture infligée à 23 survivants du centre de torture Villa Grimaldi et la disparition de 36 autres victimes non seulement dans son pays, mais également en France, où il est poursuivi pour son rôle dans la disparition de quatre Français au Chili au milieu des années 70. A ce titre, fin décembre 2005, le parquet de Paris a requis le renvoi de l’ex-dictateur devant la cour d’assises, accompagné d’une petite quinzaine de ses anciens proches, militaires aujourd’hui à la retraite.

La démarche du juge Solis a elle été rendue possible par la décision historique de la Cour suprême chilienne de lever, le 3 octobre dernier, l’immunité de l’ancien dictateur. Faisant application du droit international, la Cour suprême a confirmé les décisions des juridictions inférieures. Elle a ainsi qualifié de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre les crimes de disparitions et, pour la première fois, les crimes de torture, commis au Chili sous la dictature d’Augusto Pinochet (du 11 septembre 1973 à mars 1990), rejetant ainsi l’application de l’amnistie et de la prescription. Le juge Solis devrait prochainement annoncer s’il poursuit Augusto Pinochet.

L’ancien dictateur, qui aura 91 ans prochainement, s’est contenté de répondre qu’il ne se souvenait de rien. Une fois de plus, sa mémoire lui joue des tours.

Rappelons nous les vers de Pablo Neruda : « Pido castigo ! » (J’exige un châtiment).

Espérons que la justice humaine saura montrer à ce criminel nonagénaire que bien que né à Valparaiso, littéralement Vallée du paradis, sa fin de parcours sur terre sera un enfer.

Publicités
Published in: on 20 octobre 2006 at 3:30  Comments (1)  

The URI to TrackBack this entry is: https://zirikolatz.wordpress.com/2006/10/20/fin-de-parcoursd/trackback/

RSS feed for comments on this post.

One CommentLaisser un commentaire

  1. Plus de 9 tonnes d’or en lingots d’or au nom de l’ex-dictateur Augusto Pinochet ont été découvertes dans le coffre d’une banque de Hong Kong, révélait le 25 octobre la presse chilienne. Selon la presse, Augusto Pinochet a déposé 9,620 kg d’or en lingots auprès de la banque HSBC (Hong Kong and Shanghai Banking Corpo-ration) à Hong Kong, estimés à plus de 190 millions de dollars au cours actuel. Depuis Hong Kong, le groupe bancaire HSBC a annoncé avoir diligenté sa propre enquête sur ces lingots d’or.

    Au Chili, cette découverte a été confirmée par le chef de la diplomatie Alejandro Foxley. La justice chilienne a ouvert une enquête sur cette affaire jeudi, qu’elle a confiée au juge Juan Gonzalez. Celui-ci a fait savoir que les premières mesures qu’il prendrait seraient de « demander des informations aux institutions correspondantes ». Il envisage aussi l’envoi d’un de ses collaborateurs à Hong Kong. Le juge Gonzalez a également pris le relais du juge Carlos Cerda dans l’enquête ouverte il y a deux ans pour enrichissement illicite contre Pinochet. Une centaine de comptes secrets de l’ex-dictateur et sa famille, contenant plus de 27 millions de dollars, avaient été découverts à l’étranger en particulier auprès de la banque Riggs de Washington. En août, la Cour d’appel avait retiré ce dossier au juge Cerda, accusé de partialité par des avocats de la défense du général Pinochet.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :